Menu

Agence immobilière à Bormes les Mimosas : Prix de l'immobilier à Bormes-les-Mimosas et au Lavandou

Prix de l'immobilier à Bormes-les-Mimosas et au Lavandou

Retour
Localité Bormes Le Lavandou
Superficie  100 km² 2965 ha
Population habitants) 6326 5825
Densité au Km² 65 185
Population active 2607 2129
Plages en km 22 km 12 km
Taux de propriétaire en % 60,00 47,90
Maison individuelles en %age 0,60 0,33
Appartement  en %age 0,37 0,64
Logement vacan en %age 0,03 0,08
Prix du Logement Prix moyen au M² Surface moyenne   Surface moyenne
Tout les biens confondus 5 892 € 106 m2 6228 78 m2
appartements 5 971 € 50 m2 6 247 € 47 m2
duplex 5 252 € 115 m2 5 262 € 58 m2
maisons 5 495 € 139 m2 6 257 € 109 m2
propriétés 5 979 € 148 m2 6 732 € 168 m2
villas 5 957 € 154 m2 5 964 € 162 m2
Vu sur Immobilier.com en partenariat avec Explorimmo mise à jour le 23.03.2011

Vu sur Immobilier.com  en partenariat avec Explorimmo

 

FAQ

Quelles sont vos sources pour le calcul des statistiques ?

Nos sources proviennent de l’étude de près de 400 000 annonces de biens en vente à la date du traitement statistique. Elles sont issues d’agences immobilières réparties sur tout le territoire national, qui publient leurs annonces sur explorimmo.com, l'un des plus grands portails d'annonces immobilières en France.

Comment faites vous vos calculs statistiques ?

Nous procédons tout d’abord à un filtrage sur les annonces mal renseignées ou qui affichent des anomalies statistiques majeures. Ensuite, nous réalisons des moyennes du prix au mètre carré par niveau géographique en divisant le prix des biens par leur surface, tous types de biens confondus et par types de biens.

Quel est l’intérêt de la notion de prix au mètre carré ?

Il s’agit d’un indicateur parmi d’autres pour évaluer un bien en vente ou déterminer la valeur d’un bien dans un contexte géographique donné. 
Il est particulièrement intéressant lorsqu’on compare des biens avec des caractéristiques proches. 

Cependant, la surface d’un bien n’est pas suffisante pour lui donner une valeur immobilière. Une foule de données supplémentaires interviennent pour valoriser un bien parmi lesquelles : le type de bien, son état, l’emplacement, la qualité du bien et des matériaux, son ancienneté, la copropriété ou l’étage pour les appartements, le terrain pour les maisons, les aménagements complémentaires (piscine, parking, cheminée, cave, balcon, extensions, ascenseur...), la vue, le bruit, le coefficient d’occupation des sols, etc. 

Le véritable intérêt de cet indicateur se trouve au niveau du marché immobilier, dans des statistiques locales ou nationales.

Il sert à évaluer la tendance du marché et à prendre en compte l’une des données majeures pour fixer le prix d’un bien, indépendamment de ses qualités intrinsèques : l’état de l’offre et la demande. Généralement, lorsque la demande est forte, les prix montent, et les vendeurs sont favorisés dans la négociation. A l’inverse, quand la demande se raréfie, ce sont les acheteurs qui font de meilleures affaires et tirent les prix vers le bas.

Que recouvre précisément la notion de prix au mètre carré sur immobilier.com ?

Les prix affichés sur immobilier.com comprennent la commission de l’agent immobilier. Ils ne tiennent pas compte :

·         des éventuelles négociations entre les parties qui peuvent influer sur le prix de vente final. Cette marge de négociation varie en fonction de l’offre et la demande sur le marché immobilier. Dans un marché ou l’offre est plus importante que la demande, l’acheteur est en position de force et obtient souvent des prix à la baisse par rapport au prix affiché. Dans le contexte inverse, la marge de négociation est réduite. Le vendeur peut même enchérir sur son prix de départ pour départager des acheteurs.

·         des taxes et des frais de notaires liés à l’acquisition d’un bien immobilier.

Quel est la différence entre vos chiffres et ceux des notaires ?

Le calcul des prix sur immobilier.com se différencie de l’indice des prix proposé par les notaires. Cette source est la plus fiable, puisqu’elle se base sur les prix réels de la transaction immobilière. Cependant, par nature, ce calcul ne peut pas se faire en temps réel. Lorsqu’il est publié, il ne reflète pas l’état du marché immobilier à la date de sa publication et ne peut traduit donc les tendances avec un léger décalage dans le temps.

Vos chiffres sont-ils fiables ?

Sur immobilier.com, nous avons choisit d’afficher nos statistiques en toute transparence. Dans tous les cas, nos chiffres dépendent de notre panel d’annonces.La fiabilité de nos calculs statistiques est liée essentiellement au nombre de biens audités. Pour les petites villes, il est habituellement difficile d’obtenir des chiffres par manque d’informations suffisantes. Plutôt que de masquer ces données, nous préférons vous livrer les résultats en y ajoutant un indice de fiabilité. Cet indice permet d’accorder plus ou moins de crédit à la statistique affichée.

A quoi correspond votre indice de fiabilité ?

Il s’agit d’une échelle de répartition du nombre de biens audités. Chaque échelon réagit différemment aux anomalies statistiques. Nous entendons par anomalies statistiques, des biens dont les caractéristiques amènent à une très forte variation sur la moyenne globale des prix constatés. Par exemple, une belle petite maison avec une grande piscine et un très grand terrain située à un emplacement remarquable, ou inversement, une grande maison presque en ruine située près d'une autoroute sont des biens de nature à faire varier fortement le prix moyen au mètre carré, à la hausse ou à la baisse. 

1 étoile : entre 5 et 19 biens audités
L’information statistique fournie donne une simple indication à l’internaute. Elle permet d’obtenir des données sur des communes pour lesquelles il y a peu d’informations disponibles. Sur un panel aussi fin, les variations statistiques peuvent être très fortes dès que des biens atypiques sont inclus dans les traitements. Par exemple, la vente d’un ou deux biens de prestige peut faire varier les prix à la hausse dans la localité concernée. 

2 étoiles : entre 20 et 49 biens audités
L’information statistique devient plus fiable. L’impact sur les chiffres des anomalies statistiques est réduit mais reste présent et peut parfois fortement influer sur la tendance. 

3 étoiles : entre 50 et 199 biens audités
A partir de ce niveau, les chiffres affichés par immobilier.com ont une base suffisante pour servir de repère statistique avec une fiabilité satisfaisante. Les moyennes sont suffisamment renseignées pour que les anomalies statistiques soient amoindries. Le risque demeure néanmoins lorsque le panel d’annonces connaît un changement brutal. Par exemple, si une agence immobilière spécialiste de la villa de prestige fait entrer un certain nombre d’annonces dans une localité, l’impact sera lisible sur les tendances affichées. 

4 étoiles : entre 200 et 499 biens audités
Les chiffres affichés sont fiables. Le nombre de biens audités est suffisant pour que les anomalies statistiques soient absorbées dans les moyennes. Leur impact se lit encore éventuellement après la virgule dans les pourcentages d’évolution ou à l’euro dans les prix moyens. 

5 étoiles : 500 biens audités et plus
Les chiffres sont parfaitement fiables. Ces chiffres concernent les grosses villes, les départements, les régions ou le pays. A ce niveau, on a parfois des dizaines ou des centaines de milliers de biens audités.

Qu’est ce que la fourchette des prix constatés ?

Nous vous fournissons la fourchette des prix au mètre carré constatés sur le panel audité, du prix minimum au prix maximum. Cet écart donne un aperçu de l’homogénéité du stock de biens. Plus la fourchette est importante, plus la zone présente des différences de prix marquées et donc vraisemblablement de biens ou d’emplacements hétérogènes.

Quel est l’intérêt d’un prix moyen au niveau départemental, régional ou national ?

Les indices sur les zones géographiques étendues ont de l’intérêt avant tout sur la notion de tendance du marché. A chaque niveau, les valeurs affichées sont dépendantes du contexte de la zone géographique :

·         au niveau départemental, le prix des biens dans les principales villes va fortement impacter la moyenne, au détriment des zones rurales.

·         sur une région côtière, les prix de bord de mer vont faire grimper à la hausse les prix moyens de toute la région.

·         au niveau national, nous sommes dépendants de la répartition des marchés immobiliers régionaux majeurs. Le poids des marchés parisiens et du sud de la France, traditionnellement les plus actifs et les plus chers, déforment la vision d’ensemble.

 

Nous contacter

Partagez cette annonce

Facebook Twitter Google+