Menu

Agence immobilière à Bormes les Mimosas : Faut-il une assurance pour un prêt immobilier?

Faut-il une assurance pour un prêt immobilier?

Retour

Bien choisir son assurance emprunteur

1) Pourquoi une assurance ? Lorsque vous empruntez pour acheter un bien immobilier, vous devez souscrire une assurance qui protège la banque contre le risque que vous ne puissiez plus rembourser votre crédit. En cas de perte brutale de vos revenus à la suite d'invalidité ou d'incapacité, l’assurance emprunteur rembourse à votre place vos mensualités, et vous permet ainsi de conserver le bien que vous avez acheté. Le coût de l'assurance représente près de 10 % du coût total de votre crédit immobilier. En la choisissant bien, vous pouvez économiser jusqu'à 65 % !

2) Quelle assurance ? Jusqu’à une époque récente, vous n’aviez pas le choix. La banque vous imposait sa propre assurance, appelée « contrat groupe », et dotée d’un tarif unique quel que soit votre âge : autour de 0,40 % du capital emprunté. Aucune loi n’oblige à choisir le contrat d’assurance de la banque mais seuls 15 à 20 % des emprunteurs font appel à une délégation d’assurance (souscrite indépendamment de l’organisme prêteur). Avantage : une assurance jusqu’à 50 % moins cher, tout en étant mieux couvert.

3) Quelle couverture ? Une délégation d’assurance permet de bénéficier d’un tarif plus compétitif car adapté à votre profil (fumeur ou non, jeune ou pas…). En cas d’arrêt de travail ou d’invalidité, le montant de votre mensualité sera pris en charge et non uniquement la perte de revenu avérée comme c’est souvent le cas avec une « assurance groupe ». Enfin, les garanties sont étendues (pathologies dorsales, psychologiques et activités sportives amateur) .

Les banques vous proposeront des assurances (chômage, décès-invalidité) déjà négociées auprès de compagnies mais vous pouvez faire jouer la concurrence.<

En effet, que ce soit pour l'assurance chômage comme pour l'assurance décès-invalidité les taux et les couvertures varient d'une compagnie à une autre.

Pour plus de précisions sur ces assurances, leur coût et les points à négocier, reportez-vous à l'assurance et le crédit.

Bon à savoir : pour les contrats de prêt conclus après le 30 juin 1999, pas d'indemnité si la revente est motivée par une mutation, un décès ou la cessation forcée son activité professionnelle.

Cas particulier : emprunté après 65 ans
Il n'existe pas d'âge « limite » pour emprunter. Et les banques tiennent compte de l'allongement de la vie et aussi du bon pouvoir d'achat des seniors. Vous pouvez donc, quelque soit votre âge, faire le tour des établissements financiers pour emprunter en vue d'acheter une résidence principale


Visualisez les photos de Bormes-les-Mimosas et du Lavandou sous le soleil de juin.


Nous contacter

Partagez cette annonce

Facebook Twitter Google+