Menu

Agence immobilière à Bormes les Mimosas : Comment diminuer ou réduire vos frais de notaire ?

Comment diminuer ou réduire vos frais de notaire ?

Retour

Comment diminuer ou réduire vos frais de notaire ?
Les frais de notaire ont augmenté depuis le 1er mars 2014 pour l’achat d’un logement ancien. Seuls cinq départements ne devraient pas être concernés par cette hausse des droits de mutation au moins jusqu’au 1er janvier 2015 : Paris, l’Isère, le Morbihan, la Mayenne et les Yvelines.

Les droits de mutation ; cette taxe qui fait partie des frais de Notaire, avec la taxe de contribution de sécurité immobilière, les frais de dossiers et les honoraires du notaire ; sont passés de 3,8 à 4,5 % du prix d’un logement ancien dans de nombreux départements. Presque partout en France, les frais de notaires s’approchent donc désormais de 8 % de la valeur d’un logement, contre 7 % auparavant et entre 2 et 3 % dans l’immobilier neuf.

Les acquéreurs peuvent cependant compenser cette hausse.
Il existe deux astuces à condition de disposer d’un apport personnel.

1 – Payer les frais d’agence (commissions) à part
Les frais de notaires sont calculés sur la valeur du bien immobilier. Pas sur les services que vous avez sollicité pour trouver ce bien. Il est donc possible d’exclure du prix de la vente les frais d’agence.
Il vous suffira de faire établir, sur le compromis de vente, une distinction entre le montant du bien et le montant des frais à verser à l’agence immobilière.
L’économie réalisée sera proportionnelle aux frais d’agence.
Exemple : Pour un bien de 200 000 euros dont les frais d’agence sont estimés à 15 000 euros, l’économie réalisée sera d’environ 900 euros.
Mais attention vous devez disposer des liquidités nécessaires pour payer directement à l’agence sa commission.

2 – Déduire le prix du mobilier de celui du bien
Par définition, les frais de notaires s’appliquent sur la valeur immobilière du bien. Pas sur la valeur des meubles.
Si le logement que vous convoitez dispose d’équipements meublés, comme une cuisine équipée, un évier, une salle de bain, etc., vous pouvez donc déduire leur prix de la valeur du bien.
Comment faire ?
Vous établissez une liste des meubles, en évaluer la valeur (avec un coefficient d’obsolescence le cas échéant).
Ensuite, reste à déduire cette somme du prix de vente.
 « Pas la peine de donner de justificatifs, affirme le notaire, mais si l’administration fiscale doute de votre honnêteté, elle peut vous demander les factures. »
Combien j’économise ?
Vous pouvez déduire jusqu’à 2 à 3 % de la valeur du bien,
Si le bien que vous avez choisi d’acheter contient une cuisine équipée dont les meubles sont estimés à 15 000 euros, vous pouvez défalquer cette somme du bien.
Si celui-ci vaut 200 000 euros, vous signerez donc un compromis de vente en indiquant que vous achetez un bien immobilier d’une valeur de 185 000 euros et du mobilier pour 15 000 euros.
Les frais de notaires s’appliqueront donc sur les 185 000 euros, vous économisez environ 900 euros.

Attention
Si vous fraudez, l’administration pourra effectuer un redressement avec pénalités.
Si vous n’avez pas à payer les frais de mobilier séparément, en revanche, les banques peuvent ne pas prêter sur cette partie.
Vu dans © Explorimmo.com par Elodie Buzaud


Visualisez les photos de Bormes-les-Mimosas et du Lavandou sous le soleil de juin.


Nous contacter

Partagez cette annonce

Facebook Twitter Google+