Menu

Agence immobilière à Bormes les Mimosas : Chauffage Solaire ou Chauffage Photovoltaïque que choisir?

Chauffage Solaire ou Chauffage Photovoltaïque que choisir?

Retour

Quel Différence entre Le chauffage Solaire Thermique et le chauffage Le solaire Photovoltaïque

 

1/Le Solaire Thermique

Le marché. En 2007, 323 000 m² de panneaux ont été posés en France dont plus de la moitié pour alimenter des chauffe-eau solaires individuels (soit trente-sept mille installations).

Quels prix pour quelles économies ? Il faut compter entre 6 000 et 8 000 € HT pour une installation complète, et un retour sur investissement entre dix et douze ans. Les équipements (capteurs et ballon solaire) bénéficient d’un crédit d’impôt de 50 %, à hauteur de 8 000 € pour une personne seule et de 16 000 € pour un couple (majoration de 400 € par personne à charge, 500 € pour le second enfant, 600 € par enfant à partir du troisième), à condition qu’il s’agisse de la résidence principale.

Côté installation. Des capteurs thermiques, posés généralement sur le toit de la maison, sont reliés au chauffe-eau solaire, stocké dans le garage ou dans la cave. Pour une famille de quatre personnes, il faut 4 à 5 m² de panneaux et un ballon de 300 à 400 l. Sa capacité varie quelque peu en fonction des besoins des occupants. Le ballon, équipé de la station solaire (qui accueille les appareils de mesure...), réclame un peu d’espace : 2 m² en moyenne. Les tuyaux qui acheminent le fluide caloporteur (eau glycolée) du capteur jusqu'au ballon peuvent être posés à l'extérieur de la maison, ou être complètement encastrés dans le mur, sous réserve de conserver un accès. Le solaire thermique peut aussi alimenter le chauffage : radiateurs ou plancher chauffant. Dans ce cas, il faut une surface de panneaux plus importante, 20 m² en moyenne, et un système d’appoint car les besoins ne sont pas tous couverts en hiver lorsqu’il y a moins de soleil.

 

2/Le solaire Photovoltaïque

Le marché. Il a augmenté de 69 % de la puissance installée entre 2006 et 2007. Jusqu’à présent ce type de solution était plutôt installé dans le cadre d’une rénovation à cause de son prix élevé. Aujourd’hui, de nouvelles offres permettent à ceux qui font construire leur maison de sortir du prêt global le montant de l’installation photovoltaïque.

Quels prix pour quelles économies ? Il faut compter entre 20 000 et 30 000 €, et un retour sur investissement rapide, entre six et huit ans, grâce au tarif de rachat de l'électricité très attractif. En effet, contrairement au solaire thermique, le particulier ne consomme pas directement l’énergie produite. Il la revend à EDF, obligé de racheter l’électricité ainsi obtenue à un tarif très avantageux : 55 c€/kWh. Pour ses besoins en énergie, la maison est raccordée au réseau comme n’importe quelle autre habitation française et ne paie que 8 c€/kWh consommé. Attention, pour bénéficier du meilleur tarif de rachat, l'intégration en toiture est obligatoire. Le contrat EDF a une durée de vingt ans.

Panneaux solaires (thermique à gauche, photovoltaïques à droite)

Côté installation. Il faut compter en moyenne de 20 à 30 m² de panneaux photovoltaïques sur le toit. L'énergie solaire (énergie continue) est envoyée via des câbles à un onduleur placé dans la maison qui la transforme en énergie alternative, compatible avec le réseau. L'installation comprend également un compteur et un tableau électrique. La majorité des systèmes affiche une puissance de 3kW. Il faut étudier l'orientation et l'inclinaison du toit. Les panneaux doivent être tournés vers le sud pour capter un maximum d'ensoleillement. La pente idéale est de 30° pour le solaire photovoltaïque, et de 45° pour le thermique. Par ailleurs, il faut éviter tous les obstacles aux rayons du soleil, comme les arbres ou autre bâtiment, susceptibles d'endommager les capteurs, notamment photovoltaïques. Enfin, veillez à la qualité du matériel et à la fiabilité de l'installeur : l'intégration de panneaux solaires touche à l'étanchéité du toit...

Nous contacter

Partagez cette annonce

Facebook Twitter Google+